Comment remonter dans les recherches Google : 7 stratégies qui fonctionnent

comment remonter dans les recherches google

Imaginez que vous puissiez remonter 10 places dans les recherches Google d’un coup, en un claquement de doigts.

A priori, ce n’est pas possible. Atteindre les premières positions sur Google prend du temps. Beaucoup de temps.

Ou peut-être que si ?

C’est ce que j’ai réalisé il y a quelques jours pour un article sur mon blog pour les étudiants.

J’avais publié cet article le 31 mai 2018. Et pendant longtemps, cet article était en 2ème position sur la requête principale, m’assurant un flux continu de visiteurs.

Mais il y a quelques mois, j’ai remarqué que cet article chutait dans les positions. Pire : il était même passé en deuxième page de Google ! 😱

J’ai donc décidé d’apporter quelques modifications à cet article, et les résultats ne se sont pas fait attendre.

L’article a directement été catapulté en 2ème position sur la requête principale.

5 jours après ces modifications, l’article est même en première position :

premier dans les recherches Google

Et le nombre de visiteurs sur cet article a été multiplié par 3 :

nombre de visiteurs sur l'article

On va donc voir ensemble les 7 stratégies qui ont permis à cet article de remonter dans les recherches Google.

Et je tiens à vous prévenir : ce qui va suivre n’est pas un article théorique bidon. C’est une véritable étude de cas, avec des stratégies qui ont vraiment fonctionné sur un site qui attire vraiment des centaines de milliers de visiteurs. Ça pourra donc vous être très utile si vous voulez améliorer vos classements.

Attention : si vous êtes au début de votre projet blogging, je vous déconseille d’appliquer ces stratégies. Ça ne sert à rien de modifier un article qui n’a même pas un an et dont vous ne connaissez donc pas le potentiel. Au début de votre blog, vous devez vous concentrer sur la publication d’articles. Ensuite, au bout de quelques années, vous pourrez utiliser ces stratégies pour optimiser vos articles et remonter dans les recherches Google.

Stratégie n°1 : Mettre à jour le contenu obsolète

Dans certaines thématiques, le contenu reste pertinent pendant très, très longtemps. Si vous bloguez par exemple sur le développement personnel et que vous aidez les gens à être heureux, vos articles seront toujours valables dans 10 ans.

Mais dans d’autres thématiques, il est possible que votre contenu devienne obsolète au bout de quelques années.

C’est exactement ce qui s’est passé pour mon article. Cet article donne des conseils pour réussir le CRFPA (c’est-à-dire l’examen pour devenir avocat). Mais entre-temps, l’examen avait subi une réforme, et une partie de ce que je disais dans mon article ne faisait plus sens aujourd’hui.

Et à votre avis, que se passe-t-il quand vos visiteurs se rendent comptent que votre article n’est pas à jour ?

Ils quittent directement votre article et vont en chercher un autre qui répondra mieux à leurs questions. Ce qui envoie un très mauvais signal à Google.

C’est pourquoi vous devez mettre à jour votre contenu obsolète. Mais attention : vous n’avez pas besoin de totalement réécrire votre article ! Il suffit de modifier les passages qui ne sont plus à jour.

C’est ce que j’ai fait pour cet article sur le CRFPA. Et j’en ai profité pour ajouter quelques éléments. Ce qui m’amène à la stratégie n°2 😊

Stratégie n°2 : Améliorer le format de l’article

Aujourd’hui, il n’est plus suffisant d’avoir uniquement du texte dans vos articles de blog.

Il y a plein de choses que vous pouvez ajouter à vos articles pour améliorer l’expérience utilisateur. Ce peut être :

  • des listes à puce
  • des tableaux
  • des blocs de citation
  • des listes d’avantages et d’inconvénients
  • une table des matières
  • des blocs de notification (comme celui en rouge au début de cet article)

Et ces éléments peuvent vous faire remonter dans les recherches Google.

En fait, les Quality Rater Guidelines de Google disent clairement que ces éléments sont « importants » :

Or dans mon article sur le CRFPA, je donnais aux étudiants le conseil suivant : choisissez des matières de spécialité qui vous plaisent.

Mais mon article ne citait pas clairement les matières qu’il est possible de choisir à l’examen, et ne mentionnait pas que le choix de la matière de spécialité détermine celui de la matière de procédure.

J’ai donc ajouté à mon article un tableau qui résume parfaitement ces éléments :

C’est beaucoup plus clair. Et c’est beaucoup plus utile pour l’utilisateur.

Stratégie n°3 : Ajouter des visuels

Selon Neil Patel, un des experts SEO les plus réputés au monde, les images peuvent tout changer dans un article :

Neil Patel


Les images peuvent faire passer votre article de fade à passionnant.

Et ce n’est pas étonnant.

La plupart des utilisateurs ne lisent pas les articles de blog mot à mot. Au contraire, ils commencent par scanner les articles.

Ils regardent les sous-titres, les phrases en gras… et les visuels !

En fait, avant de lire un article, ils veulent savoir si l’expérience va être agréable.

Et les images permettent justement d’épicer votre article. De lui donner cette petite touche qui fait la différence.

En l’occurrence, mon article sur le CRFPA faisait 2500 mots, et ne contenait pas le moindre visuel. Pas cool pour l’utilisateur !

C’est pourquoi j’ai ajouté dans cet article 2 GIFs qui accentuent les touches d’humour que je mettais déjà dans mon article.

Celui-ci :

Et celui-ci :

Non seulement les GIFs attirent l’attention et poussent l’utilisateur à rester plus longtemps sur l’article, mais en plus de ça, ils permettent de décomposer les blocs de texte en plus petites sections. Et ça, l’utilisateur aime beaucoup 😉

Stratégie n°4 : Améliorer le titre de l’article

Les titres de vos articles sont extrêmement importants. Ce n’est pas un secret.

Déjà parce qu’un titre qui donne envie attire plus de clics, et donc de visiteurs.

Et aussi parce que d’après de nombreux experts SEO, le taux de clic est un critère utilisé pour le référencement.

Larry Kim

Plus vos pages battent le taux de clic attendu pour une position donnée, plus vous êtes susceptible d’apparaître à de meilleures positions.

En fait, Google a même déclaré que le taux de clic était un critère pour le référencement :

Prise en compte du taux de clic pour le référencement

Il est donc clair qu’un bon taux de clic peut vous permettre de remonter dans les recherches Google (et donc d’attirer encore plus de visiteurs).

Mais comment améliorer le titre de votre article, me direz-vous ?

J’y viens 😊 Il y a quelques bonnes pratiques qui peuvent vous aider.

Utiliser des crochets

Une étude de Hubspot a démontré qu’utiliser des crochets dans le titre augmentait le taux de clic de 33%.

Impact des crochets sur le taux de clic

Selon les auteurs de l’étude, les crochets donnent un aperçu du contenu. Et comme les utilisateurs savent dans quoi ils s’engagent, ils ont beaucoup plus de chances de cliquer.

C’est ce que j’ai décidé de faire pour mon article sur le CRFPA. J’ai inclus l’année entre crochets à la fin de mon titre :

Ce qui m’amène à une autre bonne pratique 😊

Inclure l’année en cours

Inclure l’année en cours dans votre titre montre que votre article est toujours pertinent aujourd’hui.

(Ce qui rend les utilisateurs plus susceptibles de cliquer)

Bien sûr, cela dépend des thématiques et des sujets. Là encore, si vous bloguez par exemple sur le développement personnel, ça ne sera pas super utile.

Et dans ma thématique des études de droit, c’est inutile pour la grande majorité des sujets.

Mais en l’occurrence, le CRFPA est un examen qui se déroule une fois par an. Il est donc probable que les utilisateurs qui cherchent sur Google « comment réussir le CRFPA », veuillent des conseils qui s’appliquent pour l’année pendant laquelle ils vont passer l’examen.

C’est pourquoi j’ai décidé d’inclure l’année en cours dans le titre de mon article.

Inclure des chiffres

Ce n’est pas un secret : les chiffres augmentent le taux de clic. Et ça s’applique sans aucun doute aux clics dans les recherches Google.

Dans la mesure du possible, utilisez donc un chiffre dans votre titre.

En l’occurrence, le titre de mon article était :

Réussir l’examen du CRFPA : 7 conseils

Il contenait donc déjà un chiffre, et je n’ai pas eu besoin de faire de changement à ce niveau-là 😊

Trouver le juste milieu en terme de « putaclic »

Un titre putaclic peut-il augmenter votre taux de clic ?

Bien sûr.

Mais cela en vaut-il la peine ?

Pas forcément.

Je m’explique…

Un titre putaclic sort clairement du lot dans les résultats de recherche :

Le problème, c’est que si votre article ne reflète pas la promesse de votre titre, les utilisateurs vont rapidement quitter votre site et retourner dans les recherches Google.

Ce qui est une catastrophe pour votre référencement.

L’idée est donc de trouver un titre qui attire l’attention… sans tomber dans la surenchère.

En l’occurrence, lorsque j’avais écrit mon article sur le CRFPA, j’étais à l’époque élève-avocat. En gros, j’avais effectivement réussi le CRFPA, mais il me restait un examen derrière (le CAPA) pour vraiment devenir avocat. Je ne pouvais donc pas me présenter comme un avocat.

Mais aujourd’hui ? Les choses ont changé.

Entre-temps, j’ai bien réussi le CAPA et je suis devenu avocat. Or dans le milieu du droit, l’avocat est une figure d’autorité, dont l’avis est écouté et respecté par les étudiants.

C’est pourquoi dans le titre de mon article, j’ai remplacé le « 7 conseils » par « 7 conseils d’un avocat » :

Ce qui encourage sans doute plus les étudiants à cliquer 😊

Inclure le mot clé principal

Vous savez probablement déjà que vous devez inclure dans votre article le mot clé sur lequel vous voulez vous référencer.

Pas besoin de le mettre à toutes les sauces. Loin de là. Mais s’il y a bien un endroit dans lequel vous devez inclure votre mot clé, c’est dans le titre de votre article.

Et surtout, vous devez utiliser dans votre titre un mot clé que les utilisateurs recherchent vraiment. Pas un terme que vous pensez qu’ils recherchent.

Je m’explique.

Le titre de mon article sur le CRFPA était : « Réussir l’examen du CRFPA : 7 conseils ». Et l’article était optimisé pour le mot clé « réussir l’examen du CRFPA ».

Mais en analysant mon article dans la Google Search Console, j’ai découvert quelque chose de très intéressant. En fait, la plupart des mots clés qui me rapportaient des visiteurs sur cet article étaient des mots clés du type « réussir le CRFPA » :

En gros : personne ne tape « réussir l’examen du CRFPA » sur Google. Les utilisateurs tapent directement « réussir le CRFPA ».

Alors certes, depuis la mise à jour BERT, Google comprend mieux les contenus, même s’ils ne sont pas optimisés pour le mot clé exact. C’est d’ailleurs pour ça que Google était capable de montrer mon article intitulé « Réussir l’examen du CRFPA » aux utilisateurs qui tapaient « réussir le CRFPA ».

Mais il n’empêche qu’avoir le mot clé exact dans votre titre aide à remonter dans les recherches Google.

C’est pourquoi j’ai remplacé dans le titre de mon article « Réussir l’examen du CRFPA » par « Réussir le CRFPA ».

Au final, après tous ces changements, le titre de mon article est le suivant :

Réussir le CRFPA : 7 conseils d’un avocat [2021]

Et le nombre de clics sur l’article a considérablement augmenté :

Augmentation des clics dans les recherches Google

Stratégie n°5 : Saupoudrer l’article du mot clé principal

C’est un peu la même idée que pour votre titre.

Malgré la mise à jour BERT, inclure dans votre article le mot clé exact sur lequel vous voulez vous référencer peut vous permettre de remonter dans les recherches Google.

Mais attention ! Vous n’avez pas besoin de bourrer votre mot clé partout dans l’article. Au contraire, ça peut même être contre-productif. Et c’est pour ça que j’utilise le mot « saupoudrer ».

L’idée n’est pas de verser tout le paquet de sel, mais simplement une pincée.

Traduction : l’idée est d’inclure votre mot clé dans l’article, sans que cela ne gêne l’expérience utilisateur.

Regardez par exemple ce que j’ai fait pour mon article sur le CRFPA :

Densité de la requête principale

Vous le voyez : je n’ai inclus le mot clé « réussir le CRFPA » que 7 fois dans l’article. Ce n’est franchement pas énorme pour un article de 2500 mots. L’article reste complètement naturel et agréable à lire. Et on est loin de la densité de 1% recommandée par certains « experts SEO »…

Si cela fait sens, essayez quand même d’ajouter le mot clé au début de votre article. Selon la plupart des (vrais) experts SEO, cela aide pour le référencement :

Bruce Clay

Les moteurs de recherche accordent généralement plus de poids aux 200 premiers mots d’une page. Il est donc très important de s’assurer que les mots clés sont utilisés de manière appropriée en haut de la page.

Bruce Clay (« the father of SEO »)

En revanche, pas besoin de suivre à la lettre ce que vous dit Yoast SEO ! Ce plugin est utile sur certains aspects, mais il peut vraiment vous induire en erreur et ruiner la qualité de votre article.

D’ailleurs, après la mise à jour de mon article sur le CRFPA, Yoast me dit que mon article a plein de « problèmes » :

Pas de mot clé dans le premier paragraphe, pas de mot clé dans les sous-titres, le mot clé qui n’apparaît que 7 fois alors que le minimum recommandé est de 10 fois pour un article de cette taille…

Mouais.

Tout ça n’a pas empêché mon article d’atteindre la première position sur Google.

Pire : si j’avais suivi les recommandations de Yoast, j’aurais sans doute transformé mon article en un article robotique et sans âme. Et ce type d’articles ne reste pas dans les premières positions sur Google.

Stratégie n°6 : Ajouter des mots clés secondaires

Je vous ai dit que la Google Search Console m’avait permis de voir que les visiteurs de mon article tapaient majoritairement des requêtes du type « réussir le CRFPA ».

Mais ce n’est pas tout.

La Google Search Console vous montre toutes les requêtes que tapent les internautes pour arriver sur votre article.

En l’occurrence, un certain nombre de personnes tombaient sur mon article en tapant des requêtes qui n’étaient même pas contenues dans mon article ! Comme par exemple « CRFPA matières stratégiques » ou « préparer le CRFPA » :

Certes, je parlais dans mon article des soi-disant matières « bon plan », et je recommandais aux étudiants d’oublier les choix stratégiques pour les matières du CRFPA. Je mentionnais également à plusieurs reprises la période de préparation du CRFPA.

Mais à aucun moment, les mots clés « matières stratégiques » et « préparer le CRFPA » n’étaient présents dans mon article. Et là encore, si Google est capable de comprendre de quoi parle mon article, autant lui faciliter la tâche !

Une rapide utilisation de la fonctionnalité Google Suggest m’a permis de vérifier qu’effectivement, un certain nombre de personnes tapaient « CRFPA matières stratégiques » sur Google :

Même chose pour « préparer le CRFPA » :

J’ai donc ajouté ces mots clés à quelques reprises dans mon article, là où cela faisait sens et restait complètement naturel.

Comme ici :

Ou ici :

Et ces modifications ont permis à mon article de remonter dans les recherches Google sur ces requêtes :

Position de mon article dans les recherches Google

Plutôt sympa 😉

Stratégie n°7 : Changer la date de l’article

Vous avez sans doute remarqué que Google affiche la date des articles dans les résultats de recherche :

Dates des articles dans les recherches Google

Si votre article a moins d’un ou deux ans, c’est top car ça permet aux utilisateurs de voir que votre contenu est frais et à jour. Ce qui peut entraîner plus de clics.

Mais quand votre article commence à avoir 5 ou 6 ans, ça peut rebuter certaines personnes…

Alors comment changer la date de votre article dans les recherches Google ?

Il y a plusieurs manières.

Sur Blogueur Libre, par exemple, j’utilise un système qui permet d’afficher la date de mise à jour de mes articles, et non la date de publication. En gros : dès que je modifie un article, c’est la date de mise à jour de l’article qui est affichée. Google reçoit cette date, et l’affiche dans les résultats de recherche.

Je ne vais pas rentrer ici dans les détails de ce système. Ce serait trop long et trop technique. Et puis, c’est un de mes petits secrets 😉

En revanche, si vous apportez des modifications importantes à votre article, vous pouvez tout simplement le republier, c’est-à-dire changer sa date de publication.

C’est très facile à faire dans WordPress.

Ouvrez votre article en mode modification.

Dans la colonne de droite, cliquez sur la date de publication de votre article :

Et choisissez la date à laquelle vous mettez à jour votre article :

Cliquez ensuite sur « Mettre à jour » pour sauvegarder vos modifications.

D’après mon expérience personnelle, dans la majorité des cas, Google arrêtera d’afficher une date pour votre article dans les résultats de recherche.

Mais parfois, il affichera la nouvelle date de publication. Comme ça a été le cas pour mon article sur le CRFPA :

Date de mon article dans les recherches Google

Ça fait plaisir 😉


J’espère que cet article vous aidera à remonter dans les recherches Google.

Alors quelle stratégie allez-vous appliquer ? Allez-vous par exemple mettre à jour votre contenu obsolète ? Ou bien allez-vous saupoudrer votre article de votre mot clé principal et des mots clés secondaires ? Dites-le-moi ci-dessous dans les commentaires 👇

Autre chose : Si vous avez aimé cet article, partagez-le ! C’est gratuit ! 😉

Et enfin, si cet article vous a plu, sachez que j’ai créé une formation gratuite de 4 heures, dans laquelle j’explique comment j’arrive à attirer 2500 visiteurs par jour sur mon blog pour les étudiants.

C’est une formation très complète, qui vous sera très utile si vous voulez attirer des visiteurs sur votre site.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour découvrir la formation offerte :

Dans le même genre, vous aimerez aussi :

  • Valentine dit :

    Très intéressant. Merci Maxime. Y a plus qu’à mettre les mains dans le cambouis… !

  • Nicolas dit :

    Top cet article ! Des conseils pragmatiques que je vais vite appliquer (rapide à faire en plus). En combien de temps peut-on observer les premiers effets et des résultats sur son classement ? C’est mesurable ?

    • Maxime dit :

      Oui tu peux le mesurer dans la Google Search Console en suivant ta position, ton nombre de clics par jour sur tes articles, etc… C’est plus ou moins rapide selon l’ancienneté de ton site. Si ton site est nouveau, Google met généralement plusieurs jours avant de recrawler ton site. Mais tu peux accélérer le processus dans la Google Search Console en demandant une nouvelle indexation de l’article que tu as modifié. Dans mon cas, après avoir fait cette manip, Google a mis seulement quelques minutes pour repasser sur mon article et le faire passer en 2ème position.

  • philippe dit :

    Excellent article ! de bon conseils et un tour d’horizon complet des plus instructif, merci à toi !

  • nathan dit :

    Salut Maxime. J’aimerai savoir quelle application vous permet de faire les annotations de vos screenshot.

  • Frédéric dit :

    Bonsoir Maxime,

    Excellent contenu, cet article est très intéressant et riche d’astuces !
    Ça inspire pour mes contenus à venir sur mon site lancé prochainement.

    Frédéric

    • Maxime dit :

      Content que l’article te plaise 🙂

  • Christine dit :

    Super intéressant à lire et assez complet et pas indisgeste merci

  • Alex dit :

    Les « études de cas » ont pour moi toujours ce petit parfum « orienté résultats ». C’est un format que j’apprécie particulièrement et cet article est un modèle du genre, Maxime ! Merci pour ce partage très complet, toujours dans un style épuré agréable à lire.
    La seule question que je me pose, c’est si une seule de ces stratégies n’aurait pas apporté 90% des résultats. Mais il aurait fallu faire un plan d’expérience pour le savoir ! 😉 Et la bonne façon de savoir si c’est transposable dans d’autres domaines, c’est de tester en « bon sceptique » ! 🙂

    • Maxime dit :

      Salut Alex, merci pour ton retour ! Difficile en effet de dire si une stratégie aurait apporté 90% des résultats à elle seule. Mais à mon sens, la stratégie qui a le plus fait la différence est celle d’utiliser la Google Search Console pour ajouter le mot clé principal et certains mots clés secondaires dans l’article, sans toutefois en faire trop.

  • Jacques konan dit :

    Super article, c’est très complet et surtout clair. Merci pour ces conseils.

  • >
    Retour haut de page
    Copy link
    Powered by Social Snap