• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Featured snippet : définition et comment les obtenir

le 2 mars 2022

le 2 mars 2022

Dans cet article, je vais vous parler de quelque chose de très intéressant si vous voulez avoir plus de trafic sur votre blog : les featured snippets.

On va voir :

  • qu’est-ce qu’un featured snippet
  • quels sont les types de featured snippets
  • et surtout comment apparaître en featured snippet pour décupler son trafic

Et je vous conseille de bien lire cet article jusqu’au bout car je vais vous partager des conseils que vous n’aurez sans doute pas vu ailleurs.

Sans plus attendre, c'est parti !

Qu’est-ce qu’un featured snippet ? 

Les featured snippets (ou extraits optimisés en français) sont des extraits de pages web que Google affiche en haut des pages de résultats de recherche avant les résultats de recherche proprement dits.

Par exemple, si je tape « taux de réussite en droit » sur Google, on voit que mon site fiches-droit.com occupe le featured snippet avec un extrait de mon article sur le taux de réussite en L1 Droit. Google précise bien qu’il s’agit d’un extrait optimisé et on peut voir une légère séparation entre cet extrait et les autres résultats plus bas :

Exemple de featured snippet

Avec le featured snippet, le but est d’apporter directement une réponse à l’utilisateur qui effectue une recherche sur Google.

Pour ça, Google recherche parmi les 10 premiers résultats de recherche, choisit un extrait qui selon lui constitue la meilleure réponse et le place directement tout en haut de la page des résultats.

Par exemple, pour le mot clé « taux de réussite en droit », Google a déterminé que l’extrait de mon article sur le taux de réussite en droit constituait la meilleure réponse pour l’utilisateur, et c’est pour ça qu’il l’affiche en featured snippet.

Mais ce qui est particulièrement intéressant, c’est que juste en dessous de cet extrait, Google place un lien vers l’article duquel provient l’extrait :

Lien dans le featured snippet

Et ça, c’est énorme !

Concrètement, ça signifie que vous pouvez doubler tous vos concurrents juste en apportant la meilleure réponse à la question de l’utilisateur, et ce même si votre site est moins ancien que vos concurrents, a moins de backlinks que vos concurrents et a moins d’autorité que vos concurrents.

C’est donc une opportunité incroyable pour les nouveaux blogs ! A partir du moment où vous êtes dans le top 10 des résultats, plutôt que de monter lentement et péniblement dans le classement Google, vous avez la possibilité de passer devant tout le monde et d’arriver directement en première position !

Maintenant, il faut savoir qu’on ne voit pas de featured snippets pour toutes les recherches.

D’après une étude de Semrush, 19% des recherches sur Google font apparaître un featured snippet.

Il y a également une étude de Moz selon laquelle 23% des recherches font apparaître un featured snippet.

En gros, on peut retenir qu’environ 20% des recherches sur Google montrent un featured snippet sur la page des résultats.

Mais il faut bien comprendre que les featured snippets apparaissent surtout pour les mots clés de longue traîne.

Prenons comme exemple la thématique du jardinage. Si je tape le mot clé « orchidée », je vois que Google ne montre pas de featured snippet :

Mais si je tape par exemple « comment entretenir une orchidée », qui est un mot clé de longue traîne, je vois un featured snippet :

De même pour « comment arroser une orchidée » :

Plus précisément, on voit surtout des featured snippets quand le mot clé est une question ou qu’il y a une question sous-jacente (parfois le mot clé n’est pas tourné sous forme de question, mais l’intention de recherche reste une question).

Par exemple, pour rester dans la thématique du jardinage, si je tape « prix d’un jardinier », ce n’est pas une question au sens strict. Mais au final, je recherche quel est le prix d’un jardinier et donc mon intention de recherche est une question. Et on peut voir que pour ce mot clé, Google montre un featured snippet :

Et en fait, ce sont principalement ces mots clés (qui sont des questions ou pour lesquels il y a une question sous-jacente) qu’on vise en tant que blogueur. Puisque notre boulot en tant que blogueur, c’est d’apporter des réponses aux questions des gens !

Donc si vous avez un blog, les featured snippets vont concerner une bonne partie des mots clés que vous visez.

De plus, on peut penser que si on donne directement la réponse à la question de l’utilisateur, personne ne va cliquer sur notre article.

En fait, ça dépend des featured snippets.

Par exemple, si je tape « quand ouvre le marché boursier » sur Google, j’ai la réponse directement dans le featured snippet, et je n’ai effectivement pas besoin d’en savoir plus :

Mais si je tape « comment placer son argent en bourse », le featured snippet ne me donne pas toute la réponse :

Il ne me donne que des bribes d’information, et je vais sans doute cliquer sur l’article pour en savoir plus.

Donc si la question n’appelle qu’une réponse simple et que le featured snippet est suffisant pour y répondre de manière complète, c’est sûr qu’il y aura peu de clics.

Mais assez souvent, quand la question appelle une réponse plus complexe, le featured snippet ne donnera pas toute la réponse ; il ne donnera qu’un avant-gout. A ce moment-là, le featured snippet vous rapportera beaucoup de clics.

Les types de featured snippets

Dans cet article, je vais vous expliquer comment faire en sorte que vos articles de blog soient choisis par Google pour le featured snippet.

Mais d’abord, il faut bien comprendre que la méthode pour apparaître en featured snippet ne sera pas la même selon le type de featured snippet.

Car oui, il y a différents types de featured snippets. On trouve principalement des featured snippets de type :

  • Paragraphe
  • Liste
  • Tableau

Si l’on reprend l’exemple du mot clé « taux de réussite en droit », on voit que Google affiche dans le featured snippet un simple texte qu’il a extrait de mon article :

Exemple de featured snippet de type paragraphe

Idem pour le mot clé « comment entretenir une orchidée », Google affiche simplement un texte :

Ces featured snippets sont des featured snippets de type paragraphe.

Mais parfois, Google affiche dans le featured snippet non pas un paragraphe, mais une liste (soit une liste numérotée, soit une liste à puces). C’est ce qu’on appelle un featured snippet de type liste. Voici un exemple pour le mot clé « préparer sa rentrée en droit » :

Exemple de featured snippet de type liste

Enfin, Google peut parfois faire apparaître un tableau dans le featured snippet. Voici un exemple :

Exemple de featured snippet de type tableau

Les featured snippets qu’on voit le plus sont de type paragraphe.

On voit aussi régulièrement des featured snippets de type liste.

En revanche, les featured snippets de type tableau sont assez rares.

Dans cet article, je vais donc vous donner des conseils spécifiquement sur les featured snippets de type paragraphe et de type liste, qui sont les plus importants.

Comment apparaître en featured snippet

Il faut savoir qu’aujourd’hui, mon site fiches-droit.com est un site qui est bien référencé sur beaucoup de mots clés, et qui ranke en featured snippet pour des centaines de mots clés. J’ai donc pris du temps pour analyser tout ça, pour essayer de comprendre ce qui faisait qu’un article allait obtenir ou pas le featured snippet. Et j’en ai tiré un certain nombre de conseils que je vais vous partager ici.

Les featured snippets de type paragraphe

Conseil n°1 : Quand vous écrivez un article, vérifiez si Google montre un featured snippet pour le mot clé principal, et si oui, prévoyez dans votre article un « snippet bait »

Qu’est-ce que j’entends par là ? Pour les non anglophones, le mot « bait » veut dire « appât » en anglais.

Un snippet bait va donc être un paragraphe de votre article qui a vocation à être choisi par Google pour être placé dans le featured snippet.

C’est surtout utile de prévoir un snippet bait quand Google montre déjà un featured snippet sur la page des résultats de recherche. Parce qu’à ce moment-là, vous savez que Google VEUT montrer un featured snippet pour ce mot clé.

Conseil n°2 : Votre snippet bait doit parfaitement répondre à la question de l’utilisateur

Et ce d’autant plus qu’on voit de nombreux featured snippets un peu faiblards, soit parce qu’ils ne répondent pas vraiment à la question, soit parce que la réponse n’est pas la meilleure. Et si votre snippet bait répond parfaitement à la question de l’utilisateur, vous avez de bonnes chances de battre ces featured snippets.

Reprenons l’exemple de mon article sur le taux de réussite en droit. Voici mon snippet bait :

Vous voyez qu’il commence par « Le taux de réussite en L1 Droit est de 54,1% ». En gros, il commence directement avec une réponse précise à la question de l’utilisateur. Et c’est en grande partie pour ça que Google l’a choisi pour le featured snippet.

En revanche, un mauvais snippet bait serait par exemple : « Le taux de réussite en L1 droit a augmenté ces dernières années. Néanmoins, il diffère grandement selon les universités, en raison du fait que certaines universités sont plus sévères que d’autres. »

Ce ne serait pas un bon snippet bait car :

  • ça n’aide pas vraiment l’utilisateur
  • c’est vague
  • ça ne contient tout simplement pas la réponse à la question de l’utilisateur

Conseil n°3 : Adoptez dans votre snippet bait un ton très neutre/formel

En gros, écrivez comme Wikipedia. Ça signifie :

  • pas d’argot
  • pas de ton familier
  • pas d’humour
  • pas de traits de personnalité

Et surtout, ça ne doit pas ressembler à une opinion. Google veut des réponses factuelles.

N’hésitez pas également à utiliser une tournure de phrase succincte, claire et directe.

Par exemple, la première phrase de mon snippet bait dans mon article sur le taux de réussite en droit est : « Le taux de réussite en L1 Droit est de 54,1% ».

J’ai simplement écrit mon mot clé, suivi du mot « est ».

Conseil n°4 : Le snippet bait ne doit pas comporter de références

Il doit constituer une réponse en lui-même, sans faire référence à autre chose.

Google ne veut pas afficher dans le featured snippet des phrases comme « dans la suite de cet article, je vais vous expliquer… » ou encore « comme expliqué précédemment, … ». Il ne faut pas faire référence à d’autres parties de votre article.

Et il ne faut pas non plus faire référence à d’autres sources. Par exemple, il ne faudrait pas écrire dans votre snippet bait une phrase du type « Comme l’explique l’Académie Française dans cet article, … » avec un lien vers le site de l’Académie Française. En faisant ça, vous faites référence à une autre source et Google ne veut pas de ça dans le featured snippet.

Conseil n°5 : Le snippet bait doit contenir le mot clé 

Ça peut sembler un peu évident, mais je préfère quand même le préciser 😉

Surtout, ça me permet d’arriver à mon prochain conseil !

Conseil n°6 : Faites précéder le snippet bait d’un titre H2 qui contient lui aussi le mot clé

Les titres H2 sont les sous-titres de votre article. Vous les formatez comme des titres H2 pour le SEO, pour bien faire comprendre à Google de quoi parle votre article.

Et le fait de placer un titre H2 qui contient le mot clé juste avant le snippet bait permet vraiment à Google de comprendre que la réponse à la question de l’utilisateur se situe à cet endroit. D’après mon expérience personnelle, ça aide pour apparaître en featured snippet.

Par exemple, dans mon article sur le taux de réussite en droit, le snippet bait suit immédiatement un titre H2 qui contient aussi le mot clé :

En l’occurrence, mon titre H2 est simplement : « Le taux de réussite en L1 Droit ». Ce n’est pas la seule possibilité. J’aurais par exemple pu écrire dans mon H2 : « Quel est le taux de réussite en L1 Droit ? ». L’idée est vraiment de faire comprendre à Google que la réponse à la question de l’utilisateur est juste après.

Conseil n°7: Votre snippet bait doit faire environ 50 mots

En fait, d’après une étude de Hubspot, la longueur idéale pour les snippets de type paragraphe est entre 54 et 58 mots. C’est cette longueur qui se retrouve le plus souvent en featured snippet.

Mais faire en sorte que votre snippet bait fasse pile entre 54 et 58 mots laisse quand même peu de flexibilité. Et ce n’est pas toujours évident.

Je vous conseille donc de viser grosso modo une cinquantaine de mots. D’autant plus que selon l’étude de Hubspot, une longueur entre 44 et 48 mots ou entre 49 et 53 mots marche quand même très bien pour apparaître en featured snippet.

Par exemple, le snippet bait de mon article sur le taux de réussite en droit fait 49 mots.

Toutefois, faites bien attention de ne jamais dépasser les 58 mots ! Car au-delà de 58 mots, c’est très rare d’obtenir le featured snippet !

Conseil n°8 : Placez le snippet bait dans les 500 premiers mots de votre article 

Votre snippet bait a plus de chances d’être choisi par Google s’il se situe plutôt au début de votre article.

Alors bien sûr, vous n’avez pas forcément besoin de le placer dans votre introduction. Mais vous devriez quand même faire en sorte qu’il soit assez haut dans votre article. En l’occurrence, le placer dans les 500 premiers mots est un bon compromis.

Par exemple, le snippet bait dans mon article sur le taux de réussite en droit se situe juste après mon introduction :

Conseil n°9 : Placez une image juste après votre snippet bait

Je m’explique.

Souvent, Google affiche une image à côté du texte dans le featured snippet :

Mais dans de nombreux cas, Google doit récupérer l’image sur un autre site que celui qui fournit le texte dans le featured snippet, tout simplement car le site en question n’a pas inclus dans son article une image pertinente que Google pourrait utiliser.

En plaçant une image juste après le snippet bait, on montre à Google que cette image est liée à la réponse et celle-ci sera donc souvent choisie par Google pour accompagner le texte dans le featured snippet.

Mais en plus de ça, placer une image juste après le snippet bait permet à Google d’avoir directement sous la main à la fois le texte et l’image du featured snippet. Et personnellement, je pense que ça augmente les chances que Google choisisse votre réponse comme featured snippet, plutôt que celle d’un autre site.

C’est d’ailleurs exactement ce que j’ai fait dans mon article sur le taux de réussite en droit. J’ai inclus une image juste après le snippet bait :

Ce qui a sans doute aidé pour que mon snippet bait soit choisi par Google pour le featured snippet.

Concernant le format de l’image : le format idéal semble être le format paysage (donc une image plus large que haute).

Concernant la taille de l’image : elle ne doit pas être trop petite. Je vous conseille de ne pas descendre en dessous de 600 pixels de largeur. De cette manière, vous vous assurez que l’image est suffisamment grande pour pouvoir être utilisée par Google sur différents appareils (mobile, ordinateur, etc…).

Les featured snippets de type liste

Concrètement, comment marchent les featured snippets de type liste ?

Généralement, Google prend les titres H2 de votre article, et en fait une liste qu’il utilise comme featured snippet. Ça arrive aussi que Google prenne des titres H3 de votre article, même si c’est un peu plus rare.

Ceci étant dit, voici mes conseils.

Conseil n°1 : Si Google montre un featured snippet de type liste pour le mot clé que vous visez, prévoyez dans votre article au moins 9 éléments

Quand je parle de 9 éléments, ça signifie 9 conseils / étapes / manières de faire les choses, etc… Je pense que vous voyez l’idée : il faut que vous ayez au moins 9 éléments dans votre article qui vont vous servir de H2.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en général, Google affiche entre 5 et 8 éléments dans un featured snippet de type liste. Donc si votre article contient au moins 9 conseils/étapes, Google n’affichera pas tous ces éléments dans le featured snippet, ce qui encouragera l’utilisateur à cliquer sur votre article pour découvrir les autres éléments.

Par exemple, pour mon article sur comment préparer sa rentrée en droit, Google n’affiche dans le featured snippet que 5 conseils, alors que mon article en contient 12 :

Exemple de featured snippet de type liste

Ce qui me garantit un bon taux de clic sur cet article.

Conseil n°2 : Créez des titres H2 intrigants, qui donnent envie d’en savoir plus

Là encore, l’idée est d’inciter l’utilisateur à cliquer sur votre article.

Par exemple, mon article sur comment réviser ses partiels de droit ne contient que 5 conseils. Et bien entendu, Google affiche ces 5 conseils dans le featured snippet :

Mais mon quatrième conseil qui s’intitule « Apprendre avec la méthode des couches successives » est assez intrigant. La grande majorité des gens ne savent pas en quoi consiste cette méthode, et une bonne partie d’entre eux cliqueront donc sur mon article pour en savoir plus.

Conseil n°3 : Incluez dans votre article des listes à puce ou des listes numérotées

Il faut savoir que parfois, Google ne prendra pas les sous-titres de votre article pour le featured snippet, mais simplement une liste à puces ou une liste numérotée dans le texte de votre article.

Par exemple, pour le mot clé « comment se motiver en droit », Google montre un featured snippet avec une liste :

Mais cette liste qui apparaît dans le featured snippet n’est pas issue des sous-titres de mon article. Elle est tout simplement issue du texte de mon article :

Donc pour maximiser vos chances d’obtenir ces featured snippets de type liste, dès que vous le pouvez, dès que ça a du sens, incluez dans votre article des listes à puce ou des listes numérotées.

A propos de l'auteur

Maxime Bizeau

Ancien avocat d'affaires, reconverti entrepreneur sur Internet. Après avoir créé un blog pour les étudiants en droit qui a dépassé les 4000 visiteurs par jour et les 15.000 euros par mois de bénéfices, j'ai créé Blogueur Libre dans un seul but : aider les personnes malheureuses dans leur job à créer un blog rentable pour gagner leur liberté.

  • Bonjour Maxime et merci pour la qualité de l’article. Recommandes tu le plugin Schema Pro pour booster son référencement ou est-ce inutile par rapport aux conseils que tu as prodigué ? Merci d’avance.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Découvrez comment mon blog attire 4000 visiteurs par jour, sans dépenser un euro en publicité. Et comment vous pouvez faire la même chose.

    >