• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Comment monétiser son blog : 10 méthodes prouvées et rentables

le 29 janvier 2022

Monétiser son blog

Si vous voulez savoir comment monétiser votre blog, alors vous êtes au bon endroit.

Depuis plus de 4 ans maintenant, je gagne de l’argent avec mes blogs de manière substantielle. En fait, mon blog pour les étudiants génère aujourd’hui plus de 15 000 euros par mois de bénéfices.

Et dans cet article, je vais vous donner 10 méthodes prouvées et rentables pour monétiser un blog !

Sans plus attendre, c’est parti !

Monétiser son blog avec la publicité (Adsense, Ezoic…)

Vous les avez sans doute déjà vu plein de fois.

Je parle de ces publicités qu’on voit un peu partout sur les sites Internet :

Monétiser son blog avec la publicité

Et ce n’est pas étonnant, car la publicité est sans doute la première méthode de monétisation à laquelle pensent les blogueurs.

Malheureusement, rentabiliser son blog avec la publicité est difficile.

Et tout est une question de RPM (revenue per mille).

Le RPM, c’est le revenu que vos publicités génèrent pour 1000 vues. Si par exemple votre blog fait en moyenne 1000 vues par jour et que vous gagnez 5 euros par jour grâce à la publicité, vous avez un RPM de 5 euros.

Avec certaines régies publicitaires comme AdThrive ou Mediavine, les blogueurs ont des RPM d’environ 20 (voire parfois plus). Traduction : la publicité leur rapporte en moyenne 20 dollars pour 1000 vues. Plutôt pas mal !

Mais je vous arrête tout de suite : ces régies publicitaires premium ne sont accessibles qu’aux sites dont la majorité du trafic vient des Etats-Unis.

Sur le marché francophone, les solutions sont moins efficaces et ne vous permettront pas de gagner autant d’argent. Les principales options qui s’offrent à vous sont Google Adsense et Ezoic.

Google Adsense

Il suffit de taper « monétiser son blog avec la publicité » sur Google pour voir que la plupart des sites recommandent Google Adsense, la régie publicitaire de Google, qui est la plus connue.

Concrètement, comment ça fonctionne ?

Google Adsense met en relation les annonceurs (c’est-à-dire les entreprises qui sont prêtes à payer pour faire la promotion de leurs produits ou services sur des sites) et les éditeurs de sites (c’est-à-dire vous, moi, et plus généralement les blogueurs).

Vous n’avez pas à choisir et démarcher les annonceurs : Google Adsense choisit parmi ses millions d’annonceurs partenaires, et diffuse automatiquement sur votre site les publicités les plus pertinentes (en fonction de votre contenu et de votre audience) et donc les plus rentables.

Concernant l’installation, c’est très simple : vous avez juste à vous inscrire et à placer sur votre site un code fourni par Google aux emplacements où vous souhaitez afficher des publicités.

Ensuite, Adsense diffusera des annonces aux emplacements que vous avez choisi.

Vous serez payé au coût par clic (CPC), ce qui veut dire que vous gagnerez de l’argent dès qu’un visiteur clique sur une publicité.

Et c’est là que le bât blesse : les revenus Google Adsense peuvent être très variables d’un site à l’autre, mais en moyenne, la publicité Google Adsense rapporte 2 euros pour 1000 vues… Autant vous dire que c’est sans doute la pire méthode pour gagner de l’argent avec son blog !

Mais pour monétiser son blog avec de la publicité, même sur le marché francophone, il existe quand même de meilleures solutions que Google Adsense. Et la principale alternative est Ezoic !

Ezoic

Ezoic est une régie publicitaire premium, et elle est disponible en Francophonie.

Auparavant, il fallait un minimum de trafic pour travailler avec Ezoic (au moins 10000 vues par mois). Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. En soi, n’importe quel petit blog peut donc s’inscrire sur Ezoic.

En confiant la gestion des publicités sur votre blog à Ezoic, vous pouvez espérer gagner environ 2 fois plus qu’avec Google Adsense. Parce qu’Ezoic utilise un système d’intelligence artificielle qui optimise les types de publicités et le placement de ces publicités sur votre site pour générer le plus de revenus possibles.

Par exemple, un de mes amis blogueurs a un RPM d’environ 4 euros après avoir mis en place Ezoic sur son blog (dans la thématique de la beauté) :

Monétisation avec Ezoic

Il gagne 4 euros pour 1000 vues. Et son blog fait 2500 vues par jour :

Trafic du blog beauté

La publicité avec Ezoic lui rapporte donc 10 euros par jour, soit environ 300 euros par mois. Pas si mal, mais pas très excitant non plus !

Personnellement, j’ai été démarché à plusieurs reprises par Ezoic sur mon blog pour les étudiants. J’ai même accepté un appel avec un de leurs employés (très sympa) qui m’a présenté en détails le fonctionnement d’Ezoic et ce qu’il était possible de faire sur mon site :

Rendez-vous avec Ezoic

Mais j’ai toujours refusé de monétiser mon blog avec de la publicité (même si avec mon trafic actuel, je pourrais sans doute gagner plus de 1000 euros par mois avec Ezoic).

Et voici les raisons.

Premièrement, mon blog est déjà bien monétisé grâce à la vente d’infoproduits (ebooks et formations vidéo). Et cette méthode de monétisation me rapporte beaucoup plus que ce que je pourrais gagner avec Ezoic (je vous en reparle dans la suite de cet article).

Mais cette méthode fonctionne bien parce que mes appels à l’action sur mon blog (vers mes pages de vente, ou vers ma liste email) sont un maximum visibles (et donc un maximum cliqués).

En installant des bannières publicitaires un peu partout sur mon blog, je distrairais de fait l’attention de mes lecteurs vers des appels à l’action concurrents.

Deuxièmement, les publicités ont un impact négatif sur la vitesse de votre site, qui est un critère utilisé par Google pour le référencement. Certes, c’est loin d’être le critère le plus important, mais il faut quand même le prendre en compte !

Surtout, la vitesse de votre site affecte négativement votre taux de conversion : plus votre site se charge lentement, plus votre taux de conversion baissera. En fait, selon Portent, le taux de conversion baisse de 4,42% à chaque seconde supplémentaire de temps de chargement.

Quand vous faites beaucoup de ventes, c’est donc un facteur à ne pas négliger !

Tous ces inconvénients font qu’à mon sens, il ne serait pas rentable pour moi de monétiser mon blog avec de la publicité. Cela rapporterait trop peu par rapport aux coûts.

Et vous concernant, je ne vous conseille pas non plus de monétiser votre blog de cette façon. Dans tous les cas, vous ne devriez même pas y penser avant d’avoir plusieurs milliers de visiteurs par jour. Et une fois que vous avez atteint ce stade, vous pouvez envisager la publicité si vous n’arrivez pas à monétiser votre blog d’une meilleure manière.

Vendre des espaces publicitaires en direct

Si vous mettez de la publicité sur votre blog, vous n’avez pas nécessairement à passer par une régie publicitaire. Vous pouvez vous mettre en relation directement avec des annonceurs prêts à payer pour apparaître sur votre blog.

En ne passant pas par un intermédiaire, vous pouvez fixer votre propre tarif en négociant directement avec les annonceurs. Et vous empochez l’intégralité du montant qu’ils payent (alors que Google Adsense, par exemple, prend une commission de 32%).

C’est pour ça qu’il est souvent plus rentable de solliciter des clients directement plutôt que de passer par des régies.

C’est par exemple ce que fait le site Freemaths.fr, qui propose des contenus gratuits en mathématiques pour les lycéens.

Leurs contenus sont gratuits, mais leur site est monétisé grâce à des partenariats avec des annonceurs.

Comme par exemple des écoles post-bac :

Espaces publicitaires sur un blog

Ou encore des marques de forfait mobile low-cost, dont les lycéens sont friands :

Autres espaces publicitaires sur un blog

L’inconvénient est qu’il faut trouver soi-même les annonceurs, ce qui peut devenir chronophage.

Pour ça, je vous conseille de prévoir sur votre blog une page « Annonceurs » où vous expliquez que vous acceptez les partenariats avec les annonceurs et où vous donnez une façon de vous contacter. C’est d’ailleurs ce que fait Freemaths :

Page pour les annonceurs

Et ça leur fait sans doute gagner beaucoup de temps.

En revanche, pour que cette méthode de monétisation soit viable, il faut quand même avoir un minimum de trafic (il est peu probable qu’un annonceur prenne le temps de négocier avec vous si vous n’avez que quelques dizaines de visiteurs par jour).

Mais il n’y a pas non plus besoin d’avoir un trafic démentiel. Par exemple, Freemaths a mis en place cette méthode de monétisation alors qu’ils avaient 1000 visiteurs par jour.

Monétiser son blog avec l’affiliation

L’affiliation, c’est tout simplement le fait de vendre le produit des autres. Concrètement : vous faites la promotion d’un produit d’une autre entreprise, et vous touchez une commission sur toutes les ventes générées par votre lien d’affiliation.

Par exemple, si je tape « carte bancaire » sur Google, je vois que certains articles sont des comparatifs des meilleures cartes bancaires :

Exemple d’article d’affiliation

Ça ressemble à ça :

Bien entendu, tous ces boutons verts sont des liens d’affiliation, et le site touche une commission sur chaque vente.

Le principal avantage de l’affiliation est que vous n’avez pas à créer le produit et à vous occuper du service après-vente. Vous avez juste à attirer du trafic vers ce produit.

Et autre gros avantage : cette méthode de monétisation est applicable dans quasiment toutes les niches.

Vous avez un blog sur la photographie ? Vous pouvez faire la promotion d’appareils photo !

Vous avez un blog sur le yoga ? Vous pouvez faire la promotion de tapis de yoga !

Vous avez un blog sur le golf ? Vous pouvez vendre des clubs de golf !

Les possibilités sont innombrables.

En réalité, vous pouvez faire de l’affiliation aussi bien pour des produits physiques que pour des produits digitaux. Commençons par les produits physiques.

L’affiliation de produits physiques

Pour monétiser son blog avec l’affiliation, la première chose à faire est de s’inscrire à un programme d’affiliation.

Le plus connu (et le plus utilisé) est le programme d’affiliation d’Amazon.

Une fois inscrit, vous pouvez faire la promotion de n’importe quel produit référencé sur la plateforme Amazon !

Autant vous dire que ça vous laisse pas mal de choix 😊

Par exemple, un de mes amis blogueurs gagne environ 300 euros par mois grâce à l’affiliation Amazon (dans la thématique du sport). Voici ses commissions d’affiliation sur un mois :

Commissions d'affiliation

Pour vous donner une idée, son blog compte une cinquantaine d’articles. MAIS ces 300 euros par mois ne sont générés que par 7 articles spécifiquement orientés sur l’affiliation.

Pour maximiser vos gains avec cette méthode de monétisation, vous devez effectivement rédiger des articles qui ciblent des mots clés à intention commerciale, comme « meilleur + [type de produit] » ou « [nom du produit] + avis ».

Par exemple, en faisant un article qui se positionnera sur « meilleure tondeuse à gazon », vous ferez beaucoup plus de ventes qu’en glissant votre lien d’affiliation un peu au hasard dans vos articles sur le jardinage. Parce que les gens qui arriveront sur votre article seront des prospects chauds, prêts à acheter une tondeuse à gazon.

En revanche, le programme d’affiliation Amazon comporte de gros inconvénients.

Premièrement, les commissions sont faibles. Elles vont de 1% à 10% du prix, en fonction du type de produit :

Tableau des commissions d'affiliation Amazon

Ce sera par exemple beaucoup plus intéressant de promouvoir des montres (commissions de 10% sur des prix élevés) que des livres (commissions de 6% sur des prix faibles).

Si vous monétisez votre blog avec l’affiliation Amazon, vos revenus dépendront donc énormément du type de produit que vous promouvez.

Et deuxièmement, cette méthode de monétisation vous met à la merci d’Amazon.

Parce qu’Amazon peut modifier ses commissions du jour au lendemain, et l’a d’ailleurs déjà fait par le passé.

Si par exemple votre blog n’est monétisé qu’avec l’affiliation Amazon, et que vous ne faites la promotion que d’une seule catégorie de produits pour laquelle vous touchez 8% de commission, que se passerait-il si Amazon passe ce taux à 3% ? Ça changerait complètement la face de votre business…

Pour éviter ça, l’idéal est de diversifier les programmes d’affiliation auxquels vous êtes inscrit. Et heureusement, il y en a plein d’autres qu’Amazon.

Vous pouvez par exemple vous inscrire sur des plateformes comme Effiliation ou Affilae.

Ces plateformes vous mettent en relation avec des centaines d’annonceurs ayant créé leur propre programme d’affiliation. Et les commissions sont souvent un peu plus élevées que sur Amazon. Elles vont généralement de 5 à 15%, et on trouve même des programmes offrant des commissions de 20 ou 30% :

Commission d'affiliation de 30%

Globalement, l’affiliation peut donc être un bon moyen de rentabiliser votre blog et d’en tirer un complément de revenus.

Avec cette méthode de monétisation, certains gagnent même des sommes significatives. Comme par exemple Romain Claux, qui gagne 6000 euros par mois en affiliation avec son blog sur la décoration d’intérieur.

Mais attention ! Si vous ne faites que des articles d’affiliation, il vous sera impossible de développer une audience avec votre blog et de tisser une relation avec vos lecteurs (et donc de monétiser votre blog avec d’autres méthodes dont on parlera dans la suite de cet article). Il faut donc trouver un équilibre entre des articles à haute valeur ajoutée et des articles d’affiliation.

L’affiliation de produits digitaux 

En dehors des produits physiques, vous pouvez faire de l’affiliation pour des produits digitaux (logiciels, formations vidéo, ebooks…).

C’est par exemple ce que je fais pour les outils de la suite Thrive. Il s’agit de thèmes et de plugins WordPress très utiles si vous voulez créer un blog rentable. Il y a par exemple :

  • Thrive Theme Builder, le seul thème WordPress qui vous permet de personnaliser entièrement votre site sans coder une ligne
  • Thrive Leads, un excellent plugin qui vous permet de créer facilement des formulaires de capture d’emails qui convertissent
  • Thrive Architect, qui vous permet de designer comme vous le souhaitez vos articles et vos pages, là encore sans coder une ligne (très pratique pour créer de belles pages de vente)

Comme j’utilise ces outils quotidiennement dans mon business et que j’en suis très satisfait, je suis devenu affilié Thrive Themes. A chaque fois que je parle de ces produits dans un article ou dans une vidéo, je place mon lien d’affiliation (oui, les liens ci-dessus sont bien entendu des liens d’affiliation 😉), et je touche une commission si une personne achète la suite Thrive en passant par mon lien.

Bien sûr, faire de l’affiliation pour des logiciels ne sera pas possible dans toutes les thématiques. Si c’est le cas, vous devrez privilégier l’affiliation pour des formations vidéo. De nombreux infopreneurs créent en effet leur propre programme d’affiliation, et il vous suffira donc de les contacter pour obtenir un lien d’affiliation et faire la promotion de leurs formations.

Ce peut être une bonne manière de monétiser un blog car l’affiliation pour des produits digitaux offre généralement des commissions élevées. Par exemple, Thrive Themes me reverse une commission de 35% sur chaque vente générée par mon lien d’affiliation. Et il n’est pas rare de trouver des commissions de 50% (c’est même souvent le cas dans l’affiliation de formations vidéo).

En revanche, l’inconvénient est que vous ne contrôlez pas le processus de vente. Du jour au lendemain, l’entreprise qui vend le logiciel ou la formation peut changer le prix de son produit, voire même la façon de le vendre.

C’est ce qui m’est arrivé pour les produits Thrive Themes. Quand je suis devenu affilié, Thrive Themes vendait encore ses produits à l’unité, avec un prix unique. Par exemple, vous pouviez acheter Thrive Leads pour 67 dollars, et vous y aviez accès à vie. Mais aujourd’hui, ceci n’est plus possible ; vous devez payer un abonnement à 19 dollars par mois, qui vous donne accès à tous leurs produits.

Honnêtement, ces 19 dollars par mois sont largement rentabilisés par la valeur et l’utilité de leurs produits. Pourtant, alors que Thrive Themes me reversait environ 100 dollars par mois de commission (notamment grâce à mon article sur Thrive Leads qui générait régulièrement des ventes), mes commissions d’affiliation ont pratiquement été réduites à peau de chagrin depuis ce changement de prix.

En effet, un abonnement est beaucoup plus difficile à vendre. Surtout, quand tout un article fait la promotion d’un produit (par exemple Thrive Leads) mais que le lecteur comprend à la fin que pour utiliser ce produit, il doit payer un abonnement qui donne accès à d’autres produits, cela entraîne chez lui au mieux de la confusion, au pire de la déception.

Et c’est ce qui explique, à mon sens, que mon article sur Thrive Leads génère beaucoup moins de ventes.

Un autre inconvénient dans l’affiliation de produits digitaux (et qui concerne surtout les formations vidéo) est que vous devez convaincre votre audience que la personne auteur de la formation est compétente et digne de confiance.

Pensez-y : il y a principalement deux raisons qui vont pousser votre prospect à acheter votre produit :

  • Il vous fait confiance
  • Votre produit répond à son besoin

Or quand vous êtes blogueur et que vous avez une liste email, le lien de confiance avec vos abonnés existe déjà grâce aux articles et aux newsletters que vous leur envoyez régulièrement. Vous avez donc simplement à les convaincre que votre produit répond à leur besoin.

C’est pour ça qu’il est beaucoup plus facile de vendre une de ses propres formations, plutôt qu’une formation d’un autre infopreneur.

Ça reste néanmoins une bonne méthode pour monétiser votre blog si vous ne vendez pas encore vos propres formations, ou si vous n’avez pas la compétence ou la légitimité pour créer vous-même la formation en question.

Vendre des ebooks

On arrive aux choses sérieuses : la vente de produits numériques ! C’est sans doute une des meilleures manières de monétiser son blog car :

  • Vous empochez la totalité du montant généré par vos ventes (contrairement à la publicité, l’affiliation…)
  • Vos revenus sont décorrélés de votre temps (contrairement au coaching)
  • Vous n’avez pas de logistique à gérer (contrairement à la vente de produits physiques)

Et parmi les produits numériques que vous pouvez vendre, les ebooks offrent plusieurs avantages.

Premier avantage : si vous êtes blogueur, vous pouvez reprendre certains articles sur votre blog et les compiler pour en faire un ebook. Le travail est déjà fait, alors autant ne pas s’en priver ! C’est un gain de temps considérable.

Bien sûr, il faut quand même qu’une bonne partie de votre ebook contienne du contenu inédit. Mais personnellement, certains ebooks que je vends sur mon blog pour les étudiants contiennent jusqu’à 50% de contenu déjà présent sur mon blog, et ça n’a jamais posé problème !

Deuxième avantage : les ebooks n’ont pas nécessairement à être vendus par email. Vous pouvez vendre des ebooks directement sur votre blog ! Leur tarif étant généralement abordable, vos prospects peuvent se laisser tenter facilement, contrairement à une formation vidéo à plusieurs centaines d’euros qui nécessite d’avoir tissé un profond lien de confiance pour être vendue.

C’est ce que je fais sur mon blog pour les étudiants, et ça fonctionne très bien. Mes ebooks coûtent 17 euros chacun, et la majorité des ventes a lieu directement sur mon blog. En revanche, mes formations étant plus chères (entre 57 et 97 euros, ce qui est tout de même un budget pour les étudiants), je les vends uniquement par email, une fois que mes prospects me connaissent davantage.

Et troisième avantage : monétiser son blog avec des ebooks est possible dans toutes les thématiques !

Par exemple, Digital Photography School (un des plus gros blogs photo au monde) vend pas moins de 25 ebooks, et notamment des ebooks pour apprendre la photographie de paysage ou de portrait :

De même, Nomadic Matt (un des plus gros blogs voyage au monde) vend des guides de voyage sur les différentes destinations qu’il a explorées :

En revanche, les ebooks présentent un gros inconvénient : il est très difficile de les vendre cher !

Leur valeur perçue étant comparable à celle d’un livre papier, vous aurez du mal à les vendre plus d’une trentaine d’euros.

Au final, les ebooks sont un excellent produit d’appel, permettant de transformer relativement facilement vos prospects en clients. A l’heure où j’écris ces lignes, j’ai vendu sur mon blog pour les étudiants plus de 17 000 ebooks, pour un total de plus de 323 000 euros :

Monétiser son blog avec des ebooks

Mais pour pleinement rentabiliser votre blog, vous devriez également vendre d’autres produits, plus chers, comme par exemple des formations vidéo.

Vendre des formations en ligne

C’est le nec plus ultra pour gagner de l’argent avec un blog !

Par rapport aux ebooks, le principal avantage des formations est qu’elles peuvent être vendues plus cher (entre 50 et 2000 euros). Leur valeur perçue est effectivement supérieure à celle des ebooks en raison de leur format vidéo.

Et comme pour les ebooks, il est possible de vendre des formations dans pratiquement toutes les thématiques. Il existe par exemple des blogueurs qui vendent des formations sur l’apprentissage de la couture, l’éducation canine ou encore l’apprentissage du japonais.

En revanche, le gros inconvénient est qu’il faut se filmer, ce qui peut rebuter beaucoup de gens.

En ce qui me concerne, j’appréhendais beaucoup de créer ma première formation vidéo. A l’époque, je n’avais pas de chaîne Youtube, et je n’avais même jamais créé de vidéos. L’exercice était tout nouveau pour moi ! Et quand je regarde les premières vidéos de cette formation, je me trouve effectivement mou et sans énergie.

Pourtant, cette appréhension était inutile, et le ton un peu monocorde que j’ai dans cette formation ne m’a d’ailleurs jamais été reproché par aucun client !

Tout simplement car les personnes qui achètent votre formation sont de véritables fans qui aiment votre style et votre personnalité. En vendant une formation, vous ne vous exposez pas à tout un chacun, vous ne vous jetez pas dans la gueule du loup comme c’est par exemple le cas en postant une vidéo sur Youtube.

Et vous n’avez pas non plus besoin de vous agiter et de parler vite comme sur Youtube ! Dans une formation, vous pouvez être posé, vous pouvez être vous-même !

Alors ne rechignez pas à vendre des formations en ligne 😊 Personnellement, je suis content d’avoir passé le cap. A l’heure où j’écris cet article, certaines de mes formations m’ont rapporté plus de 40.000 euros à elles seules :

Monétiser son blog avec des formations

Vendre un abonnement

Comme je vous l’ai dit précédemment dans cet article, un produit par abonnement est plus difficile à vendre qu’un produit en achat unique.

C’est pourquoi vendre un abonnement n’est sans doute pas la meilleure méthode pour monétiser votre blog si vous n’êtes pas un blogueur chevronné.

Cette méthode de monétisation se justifie si vous avez créé un grand nombre de formations vidéo. Vous pouvez alors les rassembler et les vendre ensemble dans un abonnement unique. De cette manière, votre client a immédiatement accès à une grande quantité de contenu, et restera potentiellement abonné le temps de consommer l’ensemble du contenu.

C’est par exemple ce qu’a fait Deep Space Sparkle, un gros blog américain sur l’enseignement des arts plastiques. Au fil des années, Patty Palmer, la créatrice du blog, avait créé plus d’une centaine d’ebooks et de formations en ligne. Elle a finalement rassemblé tous ces produits dans un abonnement unique à 34 dollars par mois. En l’occurrence, l’abonnement est justifié par l’énorme quantité de contenu.

Pour maximiser la rétention client dans un abonnement, il est aussi préférable d’ajouter régulièrement du nouveau contenu, et de donner accès à une communauté. C’est d’ailleurs ce que fait Deep Space Sparkle, puisque l’abonnement permet l’accès à une communauté de plusieurs milliers d’enseignants en arts plastiques.

Vendre des produits physiques

Soyons clair : vendre des produits physiques n’est clairement pas la méthode la plus facile pour monétiser un blog ! Contrairement à des produits numériques, vous devez en effet gérer le sourcing du produit et la logistique.

Et vendre des produits physiques n’a pas forcément de sens dans toutes les thématiques. Par exemple, dans ma thématique des études de droit, je pourrais bien vendre des post-it et des stabilos, mais je ne suis pas sûr que cela soit très rentable 😂

De même, si vous avez par exemple un blog sur le développement personnel, cela sera plus pertinent de vendre des formations et des ebooks que des produits physiques.

Pourtant, dans certaines thématiques, la vente de produits physiques est probablement la meilleure méthode pour monétiser son blog.

En fait, à partir du moment où un blog est monétisé avec de l’affiliation pour des produits physiques, et rapporte un revenu substantiel grâce à cette méthode de monétisation, alors vendre vos propres produits physiques sera d’autant plus rentable. Tout simplement car vous empocherez la totalité de la marge.

Imaginez par exemple que vous ayez un blog sur le jardinage, monétisé avec de l’affiliation pour différents produits de jardinage. Vous pourriez alors gagner 10 fois plus en vendant vos propres produits !

C’est d’ailleurs ce que fait Epic Gardening, un des plus gros blogs jardinage au monde, qui génère plus de 100.000 dollars par mois de chiffre d’affaires.

Ce blog est monétisé avec de la publicité et de l’affiliation, mais la majorité du chiffre d’affaires est généré par la vente de leurs propres produits de jardinage :

Voici une photo du fondateur de Epic Gardening dans ses entrepôts :

Et tout ça est le résultat d’un simple blog ! Très inspirant.

Vendre des livres

Vous connaissez peut-être le best-seller The subtle art of not giving a fuck (ou « L’art subtil de s’en foutre » en français).

Pour ceux à qui ça ne dit rien : c’est un livre de développement personnel écrit par Mark Manson et vendu à plus de 10 millions d’exemplaires.
L'art subtil de s'en foutre

Mais saviez-vous que ce livre était à l’origine… un simple article de blog ?

Mark Manson est en effet l’auteur d’un des plus gros blogs au monde dans la thématique du développement personnel, et avait publié en 2015 un article intitulé « The Subtle Art of Not Giving a F*ck ».

Cet article a été un immense succès, et c’est ça qui l’a poussé à écrire un livre complet sur le sujet.

En fait, nombreux sont les blogueurs qui ont pu publier un livre grâce à leur blog. Par exemple, Kevin Espiritu, le fondateur de Epic Gardening, a lui aussi écrit un livre intitulé « Field Guide to Urban Gardening » :

Livre du blogueur Kevin Espiritu

Et il en a vendu plus de 20.000 exemplaires.

Par rapport au succès de The subtle art of not giving a fuck, ça parait peu. Mais il faut remettre les choses dans leur contexte : le livre de Mark Manson est un best-seller mondial qui s’est vendu avec un succès inouï. En réalité, rares sont les écrivains qui vendent plusieurs dizaines de milliers de livres.

Et c’est pour ça que la vente de livres n’est généralement pas une méthode très efficace pour monétiser un blog.

Car pour vendre un livre, vous devez passer par une maison d’édition, qui ne vous reversera qu’environ 10% des ventes de votre livre.

Il suffit donc de faire le calcul. Admettons que vous vendiez votre livre à 20 euros, alors chaque vente vous rapporterait environ 2 euros…

Autant vous dire que vous devriez vendre un paquet de livres pour que l’opération soit rentable ! Et n’est pas Mark Manson qui veut.

Si vous voulez gagner de l’argent avec votre blog, je vous recommande donc de privilégier la vente d’ebooks à la vente de livres papier.

En réalité, dans la grande majorité des cas, un livre n’a pas pour but de rapporter de l’argent de manière directe.

C’est en revanche un formidable outil pour poser votre crédibilité et vous faire connaître auprès d’un public qui ne vous aurait pas forcément découvert autrement. Un livre peut effectivement permettre d’attirer plus de visiteurs sur votre site, plus d’inscrits à votre newsletter, et ces personnes finiront potentiellement par acheter une de vos formations, à un tarif bien plus élevé que le livre. Sur le long terme, l’opération peut donc devenir très rentable !

Mais il s’agit d’une stratégie avancée. Si votre blog n’est pas encore monétisé, vous devriez commencer par vendre des produits numériques (formations, ebooks).

Vendre du coaching

Le coaching consiste à accompagner personnellement une personne pour l’aider à atteindre un objectif donné. Cette méthode de monétisation a 2 gros avantages :

  • vous n’avez pas besoin de créer de produits
  • la valeur perçue d’un accompagnement individuel, dans lequel le coach consacre personnellement du temps, est supérieure à celle d’une simple formation vidéo. C’est pourquoi les coachings peuvent généralement se vendre assez cher.

C’est donc une méthode qui permet de monétiser son blog rapidement, même avec une petite audience.

Par exemple, à l’heure où j’écris cet article, Blogueur Libre est monétisé avec du coaching, à 360 euros de l’heure. Concrètement, des abonnés me contactent spontanément pour me demander de les coacher sur un problème précis (trouver leur niche de blog, avoir plus de visiteurs, gagner plus d’argent avec leur blog…), et je leur donne des conseils personnalisés pendant une heure.

Mais vous n’êtes pas obligé de vendre du coaching à l’heure. Vous pouvez aussi accompagner votre client sur le long terme, par exemple pendant plusieurs mois avec des sessions de coaching hebdomadaires.

C’est par exemple ce que fait le blog fitness Legionathletics.com, qui propose des accompagnements individuels avec un coach sur 12 semaines :

Pour vendre leurs coachings, ils placent des appels à l’action dans leurs articles de blog :

Les lecteurs cliquent et atterrissent directement sur leur page de vente. Simple et efficace ! (si vous avez une liste email, vous pouvez aussi promouvoir votre coaching à vos abonnés email)

Toutefois, le coaching comporte plusieurs inconvénients.

D’abord, vous ne pourrez pas vous faire payer très cher en dehors des 3 thématiques reines que sont l’argent, la santé et les relations. Par exemple, sur mon blog pour les étudiants, il y a de nombreux étudiants qui me contactent pour me demander des cours particuliers. Mais la plupart me proposent des tarifs autour de 30 euros de l’heure… Autant vous dire que je refuse systématiquement car ce ne serait vraiment pas intéressant pour moi. Concrètement, sur ce business, il me serait impossible de facturer une heure de coaching à 360 euros, comme je le fais sur Blogueur Libre.

Ensuite, vous vendez votre temps. Vos revenus sont directement liés au temps que vous y consacrez. Et si vous arrêtez, vous n’avez plus d’argent qui rentre.

Le coaching est donc une très bonne méthode pour commencer à gagner de l’argent avec votre blog. Mais lorsque votre audience sera suffisamment importante, vous pourrez vivre de votre blog en vendant des produits (formations, ebooks), et il sera alors préférable d’arrêter le coaching.

Les articles sponsorisés

Un article sponsorisé, qu’est-ce que c’est ? Concrètement, une entreprise vous paye en échange de la rédaction d'un article sur elle ou sur un sujet qui lui est lié, dans lequel son produit ou son service est mis en évidence.

Par exemple, voici un article sponsorisé sur le blog Pinch of Yum, un des plus gros blogs cuisine au monde :

Exemple d'article sponsorisé

A première vue, ça ressemble à un article de blog tout à fait classique.

Mais en descendant un petit peu, on peut voir une mention indiquant aux lecteurs de Pinch of Yum que l'article a été sponsorisé par une entreprise :

En l’occurrence, cet article est une recette de pâtes à la sauce tomate. Et le blog Pinch of Yum recommande précisément les pâtes DeLallo, ainsi que la sauce tomate de la même marque, pour réaliser cette recette. L’article contient en particulier des liens vers le site de la marque :

Liens dans article sponsorisé

Combien est-ce que Pinch of Yum gagne avec les articles sponsorisés ?

Eh bien, il est possible de le savoir grâce aux rapports mensuels que ce blog publiait sur ses revenus !

Particulièrement dans le monde anglophone, certains blogs publient chaque mois leurs sources de revenus, et combien ça leur rapporte.

Pinch of Yum en faisait partie. Ils ont depuis arrêté cette pratique, mais en regardant leur dernier rapport mensuel, on se rend compte que les articles sponsorisés ne leur rapportent pas que des cacahuètes :

Combien rapportent les articles sponsorisés

22.400 dollars en un mois, ça ne rigole pas ! C’est même leur deuxième source de revenus, après la publicité.

Mais il faut remettre les choses dans leur contexte. Pinch of Yum est un très gros blog, qui attire un énorme trafic. Plus de 2 millions de visiteurs par mois selon SimilarWeb :

Trafic de Pinch of Yum

Et c’est pour ça que les marques paient cher pour être mises en avant sur leur blog !

Si vous démarrez tout juste votre blog, autant vous dire qu’il vous sera impossible d’obtenir les mêmes tarifs !

En fait, le prix d’un article sponsorisé dépend avant tout du trafic mensuel du site. Voici les tarifs généralement pratiqués :

Trafic mensuel du site

Prix d’un article sponsorisé

Moins de 5000 visiteurs

Environ 50 euros

Entre 5000 et 30 000 visiteurs

De 50 à 150 euros

Entre 30 000 et 100 000 visiteurs

De 150 à 300 euros

Entre 100 000 et 500 000 visiteurs

De 300 à 1000 euros

Plus de 500 000 visiteurs

De 1000 à 3000 euros

Si vous avez un blog avec un assez gros trafic, vous recevrez régulièrement des demandes d’articles sponsorisés. C’est par exemple le cas sur mon blog pour les étudiants :

Demande d'article sponsorisé

Il vous suffira alors de négocier directement avec l’agence de référencement ou avec l’annonceur.

Si vous n'en êtes pas là aujourd'hui, comment faire pour obtenir des articles sponsorisés ?

Pour commencer, identifiez un certain nombre de produits et/ou services dans votre niche. Si vous utilisez vous-même ces produits et/ou services, c’est encore mieux !

Dressez une liste d'au moins 10 produits/services dont vous seriez prêt à faire la promotion sur votre blog.

Allez sur les sites de ces 10 produits/services et contactez chacune de ces 10 entreprises (si vous trouvez l’adresse mail de quelqu'un qui travaille au service marketing ou relations publiques, contactez cette personne).

Ensuite, envoyez-leur un email avec votre offre de partenariat pour un article sponsorisé. Voici un exemple d'email que vous pourriez utiliser :

"Bonjour Marie,

Je vous contacte au sujet de [le produit] ! Je tenais à vous dire qu’il s’agit vraiment d’un produit de qualité, que j’adore et que j’utilise régulièrement.

Je gère le blog [votre blog] et j'aimerais savoir si vous seriez intéressé par un article sponsorisé sur mon blog.

J'ai [*] lecteurs mensuels sur ce blog et je ferai également la promotion de l'article auprès de ma liste email qui compte [*] abonnés. L’ensemble de mon contenu est lié à [votre niche], et [le produit] correspond parfaitement à ce que mes lecteurs recherchent.

Auriez-vous quelques minutes pour discuter cette semaine d'un tel partenariat ?

Maxime"

Je vous le dis clairement : si vous n’avez pas un gros trafic, il vous sera difficile de gagner votre vie avec cette méthode de monétisation. En revanche, ça peut vous permettre de commencer à gagner de l’argent avec votre blog, et de le rentabiliser.

Conclusion

Selon moi, les meilleures méthodes pour monétiser son blog sont donc :

  • La vente de formations en ligne
  • La vente d’ebooks
  • Le coaching

En fonction de votre thématique, l’affiliation et les articles sponsorisés peuvent être intéressants.

En revanche, pour la grande majorité des blogs, la publicité et la vente de livres sont à éviter.

Quant à la vente d’un abonnement ou la vente de produits physiques, il s’agit de méthodes de monétisation avancées, qui ne s’adressent pas aux débutants.

A propos de l'auteur

Maxime Bizeau

Ancien avocat d'affaires, reconverti entrepreneur sur Internet. Après avoir créé un blog pour les étudiants en droit qui a dépassé les 4000 visiteurs par jour et les 15.000 euros par mois de bénéfices, j'ai créé Blogueur Libre dans un seul but : aider les personnes malheureuses dans leur job à créer un blog rentable pour gagner leur liberté.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Découvrez comment mon blog attire 4000 visiteurs par jour, sans dépenser un euro en publicité. Et comment vous pouvez faire la même chose.

>